samedi 11 octobre 2014

Inconstance et Renoncement


Après 7 ans de vie souffreteuse l'idée d'une écotaxe sur les circulations poids lourds est enterrée. 

C'est bien sur un constat d’échec collectif à plusieurs titres: 
  • Un renoncement à toute politique ambitieuse de modification des conditions économiques du transport de fret
  • Une perte de financement pour les transports collectifs (depuis 10 ans, tous les mécanismes qui prévoyaient de mettre en place un financement stable des infrastructures ont été détricotés) 
  • Comme dirait les économistes, une inconstance des règles du jeu ne permettant pas aux agents économiques de modifier leur comportement 
  • Une lumière crue sur le pouvoir intact du lobby pétrolier et automobile   
L'Etat, les politiques et lobbys divers et variés ont pu illustrer leur courte vue et l'inconscience  coupable vis à vis des enjeux environnementaux. 

A cela s'ajoute surtout la fin de la dernière trace de crédibilité de l'action publique. En effet, voilà une loi votée à l'unanimité, un processus approuvé par les plus hautes autorités de l'Etat (même si ce dernier à travers un PPP était fort discutable), une entreprise désignée, des investissements réalisés, des portiques installés,... tout ça pour un abandon pur et simple.

Au delà de la gabegie financière dans cette période de vache maigre (à la louche je dirais que cela se comte avec au moins 8 ou 9 zéros), comment prendre au sérieux tout engagement de l'Etat? 

A quoi rime aujourd'hui le contrat social entre citoyen et État, pour aujourd'hui, pour demain, et encore plus après demain. Nous votons une loi sur la transition énergétique, aura t elle plus de 2-3 ans d’espérance de vie? Tout ça ne m'inspire rien de bon. Je n'ose pas faire le parallèle avec l'enjeu des retraites.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire