jeudi 23 décembre 2010

Du renversement des modèles

"Nous allons passer d'un monde avec une nature abondante et une population rare à un monde avec une nature rare et une population abondante"
Jean Michel Severino - 2010


Résumé de manière simple, une analyse percutante de la part de Jean Michel Severino, ancien directeur de l'Agence Française de Développement. 


Les conséquences sont multiples dont la principale recoupée par la plupart des penseurs qui retiennent mon attention est que le modèle de croissance économique issu des trente glorieuses va se confronter à la limitation des ressources de notre planète.  Si l'avenir n'est pas défini, il sera néanmoins différent de ce que nous avons connu en raison de la taille critique atteinte par l'humanité. Une croissance infinie dans un monde fini est une illusion d'économiste et il semble que le plus probable est que nous allons entrer dans une situation de crise chronique à moyen-long terme. 


Une autre conséquence mise en avant par Jean Michel Severino est que l'abondance des ressources humaines dans une économie globalisée va frapper durement toute les couches sociales les moins formées de notre société de pays développé, victime de la concurrence de la main d'oeuvre à bas cout. 


Rien de très encourageant mais une nécessité de prendre en compte cette nouvelle dimension dans la manière de penser la politique et le modèle économique actuel à mon sens.  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire