dimanche 13 mars 2011

François Morrelet - Rétrospective Centre Georges Pompidou 02 mars au 1 juillet 2011


Dans le cadre de la rétrospective qui lui est consacrée au Centre Georges Pompidou, l'artiste François Morrelet a donné une interview dans le Monde en date du 06 mars 2011. L'artiste est né, vit et travaille à Cholet ce qui est une marque d'humour en soit.

Facétieux, François Morrelet s'amuse à se mettre en avant tout en intégrant la distance nécessaire. A contre courant de l'artiste prétentieux, il se laisse la capacité de se moquer de ce qui l'entoure et de tracer son sillon citant cette belle phrase d'Emile Cioran : "Si un être humain perd la possibilité de l'indifférence, il devient un criminel potentiel."

Sur l'histoire de l'art et la question des grands hommes, un point de vue intéressant, transposable surement dans d'autres domaines.   

"(...) Ne nous leurrons pas : si Marcel Duchamp, Pablo Picasso ou Albert Einstein étaient morts à la naissance, on aurait quand même eu le ready-made, le cubisme ou la théorie de la relativité. Peut-être juste avec quelques semaines de retard. Il faudrait faire une histoire de l'art sans noms propres : il s'agit surtout de grandes vagues sur lesquelles surfent quelques individus qui sont au bon endroit au bon moment." 

Un prochain article sur l'exposition en elle même quand j'y serais allé. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire